Sentir, c’est être fort.

Si on est courageux, on se retrouverait dans des situations difficiles. Traverser des situations difficiles nécessite de reconnaître et nommer ses émotions. Reconnaître et exprimer des émotions est aussi un moyen de se connecter profondément aux autres.

En grandissant, j’ai souvent reçu le message opposé: Sentir, c’est être faible. Je me souviens d’un enterrement et face à la mortalité, je voulais juste pleurer. Mais personne d’autre ne pleurait. J’ai vu dans les visages comment chacun essayait de cacher ses émotions.

Il m’a fallu beaucoup de temps et une période de chagrin profond pour apprendre à entrer en contact avec toutes mes émotions. C’était un pays effrayant, un endroit étrange où je n’ai pas compris les règles.

Pour moi, l’apprentissage des émotions a commencé comme l’apprentissage de l’alphabet d’une nouvelle langue. Il y a environ 30 émotions que on doit différencier. Au fil du temps, j’ai aussi appris à relier les descriptions aux expériences que j’avais. C’était la meilleure chose que j’ai faite.

Maintenant, je suis beaucoup plus rapide à reconnaître quand je suis dans une expérience émotionnelle. Je peux ressentir des émotions, devenir curieux, tirer des leçons, et traverser des situations difficiles beaucoup mieux.

Être vulnérable, c’est ressentir. C’est l’endroit où le courage, la créativité et l’empathie sont nés. Être vulnérable, c’est connecter avec son force.

2 Replies to “Sentir, c’est être fort.”

  1. Really beautiful feelings and connexion.
    It’s the basic of the Life.
    If you don’t listen your heart, your body and mind, thème feeling you’re nothing.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*